Caricaturiste en prestation

à la mine noire

Caricatures N&B, à la mine noire :

La mine noire

Classique ! la plupart des caricaturistes travaillent leurs Caricatures N&B, à la mine noire. Avantage : peu de matériel, suivant la qualité du papier utilisé on obtient très facilement de très beaux dégradés. Petit inconvénient, fragile au frottement, quoique avec les mines grasses c’est mieux. Inconvénient pour le caricaturiste : il faut appuyer fort !…. et au bout de 4 heures de prestation, on a mal aux doigts, au bras et parfois même dans le dos…

Les différentes mines :

J’appelle mine noire de façon générique, toutes les mines permettant de tracer un trait noir sur du papier. On appelle encore à tort, mine de plomb, des mines qui ne contiennent plus de plomb. Il reste essentiellement le graphite, le plus connu, qui se décompose en plusieurs duretés. Je ne les utilise jamais à cause de leur brillance (reflets désagréables sur le papier). Vous trouverez plus de doc sur ce site.

Formats :

En prestation caricature, le format est un aspect important… tout dépend de ce que l’on privilégie.
Grands formats : Très bien pour la prestation elle-même. Le public qui se masse derrière le caricaturiste voit bien l’évolution du travail, mais au final pour le «caricaturé» qui hérite du Chef d’œuvre, il y aura peu de chance qu’il l’accroche sur un mur. Le format 45/32 cm ( le plus couramment utilisé), est un peu grand pour un dessin en N&B réalisé «à l’arrache» en moins de 10 minutes.
Les tout petits formats A5 ( 21/15cm), ne me paraissent pas percutants au moment de la prestation.
Personnellement depuis quelques années, j’ai trouvé que le 24/32 cm se prête bien au dessin du visage, assez grand pour la prestation, et pas trop volumineux pour qui veut l’accrocher au mur.

Je n’ai jamais utilisé le fusain. C’est de la poudre de charbon de bois qui donne des résultats extraordinaires sur du papier coloré à grain…. surtout si c’est associé à la craie blanche pour les rehauts. Mais : très fragile au frottement, même avec du fixatif. Donc, personnellement, en raison de sa fragilité à la manipulation, je ne l’utilise pas en prestation.
Au bout d’un certain temps, une quinzaine d’années quand même, j’ai fait le tour de la technique de la mine noire, et depuis quelques temps, je pratique avec grand plaisir les lavis encre de Chine.

Consultez ma galerie d'images

Consultez mes autres galeries :

© Depuis 2006 Innovation KAREDESS - Création de sites internet à Mulhouse
You WordPress Theme | Created by Acoda